Le guide ULTIME pour choisir votre souris gamer!

souris

 

On la caresse, on la violente... On la tiens mal, puis elle dérape... Elle glisse super, puis ripe avec disgrâce... Vous êtes immobile, elle se déplace! Sans fil pour plaire, avec fil pour être efficace 😉 Sur votre bureau elle trouve toujours sa place, avec un tapis c'est juste la BASE!

Le choix d'une souris est complexe car la quantité de références ne cesse de croitre et c'est littéralement un raz de marée de références qui nous submerge. Elles sont toutes plus prometteuses les unes que les autres aux qualités et aux défauts multiples, devant s'adapter aux morphologies, habitudes et usages variés, habilement mises en scène par un marketing affuté. Il y a des "millions" de review ventant toutes "la meilleure souris du moment" mais aucun test n'est en accord avec un autre!! Que faire donc pour trouver une souris à sa main???? Suivez mes conseils et vous minimiserez grandement les chances de vous tromper!!! Le seul impératif sera quand même de vous armer d'un peu de patience et de concentration...

Afin de réussir le pari osé de faire un guide qui vous permette de ne pas vous tromper, nous allons aborder point par point tous les aspects qui composent une souris pour ensuite définir une liste d'exigences qui vous permettront de dresser le portrait robot de la souris adaptée à vous besoins. Ensuite nous verrons comment rechercher efficacement et de quoi il faut se méfier pour ne pas acheter un produit insatisfaisant. Nous finirons par une sélection de souris recommandables et vous verrez qu'il ne sera aucunement question de faire du "placement de produit" pour la simple et bonne raison qu'une partie de ces souris n'est tout simplement plus disponible à la vente histoire de conforter quelques adeptes du "C'était mieux avant!!!"

Sachez une dernière chose, il n'existe pas de souris parfaite pour l'ensemble des joueurs, nous avons des mains et des gouts différents par conséquent le but ici n'est pas d'identifier la "number one mouse" mais de vous aider à trouver celle qui vous correspond.

Sur ce je vous souhaite bonne lecture et vu la longueur de l'article, je vous invite à vous assoir confortablement, peut être vous armer d'une collation ou que sais-je d'un paquet de chips, et ne manquez pas de me laisser un commentaire si vous pensez que cet article peut être complété afin qu'il remplisse l'objectif fixé.


/!\ AVERTISSEMENT /!\

Il y un point que je vais tout de suite marquer pour éviter de m'embourber plus tard dans des explications aussi inutiles que chiantes... Si vous lisez cet article, vous acceptez d'office le fait qu'un tapis de souris est obligatoire qu'il soit maison ou acheté. Un joueur un peu sérieux comprendra vite qu'un bon tapis c'est aussi important qu'une bonne souris, chaussée de patins en teflon (PTFE) ou en céramique.


 

I - LA PRISE EN MAIN

Ue premier contact visuel avec une souris ne permet pas de savoir précisément si elle nous convient, c'est en la saisissant qu'on se fait un premier avis sur celle-ci. Il est communément admis qu'il existe trois prises en main et que l'on appartient à l'une de ces trois cases, toutefois ce constat est particulièrement maladroit. En effet, la prise en main de notre mulot va davantage dépendre de la souris elle même que de notre façon de naturelle de la tenir, et les paramètres influant sur la façon dont on la saisit sont assez nombreux. Voici pour commencer, les trois prises en main standardisés :

 

castor-palm

 

 

Palm Grip : Une majorité de la main vient en contact avec la souris, les doigts sont généralement peu arqués. Cette prise en main jouit d'une grande stabilité et d'une excellente précision car la souris s'inscrit directement dans le prolongement du bras. La grande précision du palm grip en fait l'une des prises les plus appréciés par les joueurs de FPS.

 

 

castor-claw

 

Claw Grip : La paume de la main vient en contact avec "le cul" de la souris mais les doigts adoptent une posture arqué, assimilable aux serres d'un aigle. Cette courbure des doigts garantit une excellente réactivité sur les clics et le fait que la paume soit en contact avec la souris, l'inscrit dans le prolongement du bras lui offrant tout comme pour le palm grip une bonne stabilité et une grande précision. Il est aussi possible de cumuler le mouvement du bras/poignet à celui des doigts qui en se tendant, décolle le cul de la souris de la paume procurant une allonge qui amplifie les mouvements.

 

castor-fingertip

 

 

Fingertig Grip : Seuls les doigts contrôlent la souris, par conséquent la précision est plus réduite qu'en palm/claw, mais suffisante pour les MOBA et RTS ainsi que surfer sur le web. Cette prise en main n'est quasiment jamais utilisée par les joueurs aux sensibilités de souris faibles, car le débattement des doigts est plus réduit comparé aux mouvements du bras ce qui force à jouer avec une sensibilité élevée.

 

 

Les trois prises présentés ici sont des pistes pour vous interroger sur la façon dont vous tenez votre souris mais attention, elles sont trompeuses. La fausse idée est de croire que l'on tient sa souris uniquement de l'une de ces façons alors qu'on peut tenir sa souris encore autrement ou des 3 façons à la fois! En effet je suis le parfait exemple, dans les FPS je tiens ma souris en palmgrip, dans les RTS j'ai plus tendance à la saisir en clawgrip et en naviguant sur internet je me surprends souvent à tenir ma souris en fingertrip! De plus j'ai souvent tendance à avoir une position intermédiaire, une sorte de mix entre le palmgrip et le clawgrip, qui permet une légère allonge des doigts évitant de bouger le bras (c'est la botte secrète du fainéant!). Un autre fausse impression concerne les palmeux (ceux qui tiennent leur souris en palm grip) dont l'illustration fait croire que toute la main est collée sur la souris alors que c'est faux! Généralement un palmeux à une zone de contact supérieure à 50% mais pas totale, tout va dépendre de comment la souris est bombée et cet aspect n'est quasiment jamais énoncé, il est pourtant primordial! Voici une illustration qui donne une vision complémentaire de ces prises selon leur surface de contact avec la main :

palmclawfinger

 

 

 

Le schéma ci-contre mets donc en évidence les zones de contact entre la mains et la souris d'une façon assez sommaire toutefois, mais c'est déjà une bonne piste. Il est clair et net que pour le palm grip par exemple vous n'allez pas toucher l'extrémité des boutons de clic gauche et droite de votre souris mais globalement c'est une bonne projection. Un aspect qui ne ressort pas dans ces coupes à plat ce sont les formes bombés des souris qui ont une très grande importance selon votre prise en main mais nous y reviendront un peu plus tard.

 

 

 

 


Comme la plupart des achats de matériel informatique passent aujourd'hui par la vente par correspondance, il est bon de connaitre les mensurations de votre main afin de les confronter aux dimensions des modèles envisagés, pour ne pas avoir la surprise de recevoir une souris qu'on imaginait de taille différente. L'image à droite illustre la longueur à mesure pour estimer la taille de votre main.

Afin de vous donner une idée de grandeur, voici trois tailles de main un peu standard :

 

Petite main : moins de 16,5 cm

 

Main moyenne : entre 16,5 et 19,5 cm

 

Grande main : plus de 19,5 cm

 

 

Il va donc vous falloir étudier la façon de laquelle vous souhaiterez idéalement saisir votre souris tout en connaissant les mensurations de votre paluche, afin de "mettre la main" sur celle qui vous satisfera au mieux. Pour ce faire, les constructeurs proposent un large choix de références qui devrait vous permettre de trouver votre dulcinée!!

 



 

II -  LA SOURIS

II.1/ La forme de la coque

Il existe en effet deux catégories de souris, celles qui sont symétriques pouvant être aussi bien utilisés par les droitiers et les gauchers et celles qui ne le sont pas, contentant dans la majorité des cas le public tenant la souris de la main droite. Toutefois certains constructeurs tiennent compte des minorités et proposent des versions gaucher de leurs best-sellers comme c'est le cas avec la DeathAdder de chez razer en version gaucher modèle qui toutefois n'a pas été mise à jour depuis un certain nombre d'années, ce qui est loin d'être un défaut car cette édition est selon moi plus convaincante que les réeditions. Si l'on devait faire des familles de formes, voici comment le les classerait :

  • Les "ambidextres", sont des souris adaptés aussi bien aux droitiers qu'aux gauchers, il en existe de très simple comme de plus élaborés comme cette SteelSeries Sensei plutôt ergonomique avec ses courbes incurvés pour la saisir plus facilement.

steelseriessensei

  • Les "les asymétriques/droitières ou gauchères", simples de courbes qui orientent la prise en main pour les droitiers (avec quelques exceptions), on en trouve de très qualitatives et méfiez vous de leur simplicité apparente!! Certaines cachent une électronique de premier ordre et sont de véritables machine à FRAG l'image de cette Zowie EC1 :

zowieec1white

  • Les "droitières ergonomiques" ont des formes plus travaillés obtenues à partir de moules plus complexes, leur prise en main nécessite parfois un certain temps d'adaptation alors que d'autres tombent très bien sous la main à l'image de cette Mionix Naos 7000 (à ma connaissance il n'existerait pas de gauchères ergonomiques) :

mionixnaos7000

  • Les "droitières transformers" pour finir sons livrés avec ces dizaines d'accessoires pour en modifier la forme ou peuvent se régler dans tous les sens pour s'adapter à votre main, le modèle le plus connu est bien évidemment la Mad Catz R.A.T7 et bien qu'elle puisse se customiser à mort l'option "gaucher" manque à l'appel.

madcatzrat7

      • Toutefois, Razer toujours soucieux de proposer des modèles ambidextres ont créer leur propre souris "ambidextres transformers" l'Ouroboros reprenant la modularité de la R.A.T7.
      • ouroboros

      • La dernière et grande catégorie mais qu'on ne peut pas vraiment assimiler au gaming sont les "Nawak" qui regroupe de tout! De la souris promotionnelle pas cher, au modèle ultra ergonomique en passant par les mini souris de portable et d'autres à thème complétement loufoque parfois même équipés de trackball, elle sont généralement pas appropriés au gaming à moins que vous leur trouviez vraiment une utilité très très ciblée. Je vous laisse toutefois profiter d'un petit diaporama que je vous propose avec des souris pas vraiment taillés pour le gaming!
      • [espro-slider id=779]

On distingue donc dans les souris pour gamer quatre familles, "les symétriques/ambidextres", "les asymétriques/droitières ou gauchères", les "droitières ergonomiques" et pour finir les "tranformers" qu'elles soient ambidextres ou non. En plus d'avoir différentes formes, la taille des souris est critère lui aussi primordial et il convient de choisir celle-ci d'une forme adaptée certes, mais aussi d'une taille adéquate. Cet aspect est encore assez mal exploité par les industriels qui ont tendance à faire l'impasse sur ce paramètre et rare sont les modèles palmgrip de petite taille a l'exception de zowie qui propose deux tailles d'un même modèle de souris. Vous me direz que les petites mains peuvent prendre beaucoup de souris en palmgrip car justement la souris sera plus grande dans leur main, mais la forme de celle qui n'est souvent pas adaptée pour ce genre de prise en main. Dans l'autre sens, si la G502 peut être saisie en palmgrip par la majorité des mains, les plus grandes se contenteront d'un clawgrip... un modèle identique en tout point mais un peu plus grand pour satisfaire nos grandes paluches serait vraiment bienvenu! J'en profites aussi pour partager avez vous une image qui compare la taille des souris sous tous leurs angles et qui est susceptible de vous aider pour faire des comparaisons :

1fea65b7_Mouse-Sizing-Chart

Toutefois classer ces souris par forme générale ne vous suffira pas pour définir quelle souris vous conviendrait. Il va falloir s'interroger sur ces courbes générales, savoir si on aime des souris hautes et bien bombés ou des souris plates et moins bombés, vers l'avant ou vers l'arrière de la souris ou sur le coté. Je vous ai dont préparé une petite compilation de quelques formes de souris qui devraient vous aider à vous questionner sur quelle forme de souris vous convient le plus.

sourisbombe

  • 1 : Souris bombée d'avant en arrière d'une façon très uniforme, l'extrémité des doigts peut descendre bien bas et ceux-ci peuvent légèrement se courber tout en restant collés à la souris.
  • 2 : Souris bombée d'avant en arrière d'une façon plus inclinée sur l'arrière et moins sur l'avant. Les doigts ne peuvent descendre aussi bas que dans le cas 1, et devront être davantage droits pour restés collés à la souris.
  • 3 : Souris bombée d'avant en arrière d'une façon assez uniforme sauf qu'elle ne descends pas aussi bas que les autres. De plus au niveau des doigts c'est une courbe inverse qui forme une sorte de creux, les doigts ne pourront pas être parfaitement collés à la souris.
  • 4 : Souris peu bombée d'avant en arrière avec toutefois un arrondi au niveau du "cul".
  • 5 : Souris peu bombée d'avant en arrière mais avec quand même une très légère courbe vers l'arrière pour venir se loger dans le creux de la main.
  • 6 : Souris assez peu bombée à l'avant mais très bombée à l'arrière pour encore mieux se loger dans le creux de la main.
  • 7 : Souris assez peu bombée de gauche à droite avec un importante "chute" du coté droit.
  • 8 : Souris bombée d'une façon assez linéaire de gauche a droite.
  • 9 : Souris bien bombée de gauche à droite et symétrique.

Les descriptions que je fais des différentes formes sont assez sommaires subjectives, cependant cela devrait vous aider à comprendre ce que je cherche à vous faire comprendre, qu'il faut bien analyser les formes globales des souris et leurs courbes pour tenter de trouver celles qui vous irait le plus. Pour vos donner un exemple, les formes pour ma main de palmeux que j'affectionne le plus sont la 1 car les doigts peuvent être légèrement courbés et descendre bas avec une courbe douce mais bien bombée d'avant en arrière. De coté c'est la forme 7 que j'apprécie car la chute assez franche au niveau de l'annulaire et du petit doigts me facilitent la prise.

Il y a deux derniers détails sur lesquels j'aimerais retenir votre attention et que l'on trouve sur quasiment n'importe quel configuration de souris que sont les clics incurvés permettant un positionnement assez naturel des doigts au centre tes touches que j'affectionne particulièrement ainsi que le repose pouce qui permettent à celui-ce de ne pas venir frotter contre le tapis. Ce sont à mon sens des petits plus qu'il convient de relever car une fois qu'on à pris l'habitude d'utiliser des souris qui ont ces petits détails c'est assez dur de s'en passer. Tâchez donc d'avoir l'oeil pour repérer les souris qui en sont équipés si vous affectionnez ces options.


II.2/ Les matériaux

La quasi totalité des souris dans le commerce sont faites de plastique d'une qualité sensiblement égale, ce qui peut varier toutefois ce sont traitements de surface. On trouve généralement des souris avec un plastique mat uniformément lisse ou texturé assez agréable et durable, un plastique brillant pouvant glisser mais aussi durable que les mat, et les plastiques doux dits "softtouch" très confortables mais s'usant bien plus rapidement sur les zones de contactes avec la main. D'une marque de souris à l'autre il peut y avoir de très grandes différences de ces surfaces et là ou une souris de qualité verra son softouch s'user après plusieurs années, certaines marquent après seulement quelques mois, sans que cela ne soit dramatique non plus. Enfin certains constructeurs proposent des grips en plastique texturé sous le pouce par exemple ou bien en caoutchouc pour une meilleure accroche mais méfiez vous de ces derniers. En effet le caoutchouc à la fâcheuse tendance à "graisser" ce qui nuit à sa prise en main car la souris glisse des mains, c'est totalement paradoxal!! Par exemple j'ai une Asus Gladius et son grip latéral en caoutchouc est tout le temps glissant même après un nettoyage à l'alcool/savon et en ayant les mains parfaitement propres, et ce même en ayant des mains plutôt sèches qui ne transpirent pas en temps normal.usedimages
De plus même les meilleurs caoutchouc tiennent moins bien dans le temps que les plastiques texturés et finissent par creuser ou sécher. Un exemple me vient en tête c'est le caoutchouc de la Steel Series Rival qui entre les mains de certains acharnés finissent comme les deux illustration à droite.

Dans l'idéal donc, je vous conseillerais des souris sans caoutchouc, en plastique mat qu'il soit texturé ou non et éventuellement en softtouch car même si celui-ci s'use ce n'est généralement pas la mort car cela touche que quelques zones et le reste de la souris moins sollicité restera doux très longtemps!

Après certains constructeurs vont utiliser de l'aluminium comme médium pour rendre le châssis de souris plus rigide comme c'est le cas de Corsair, G.Skill ou de MadCatz. Personnellement je n'apprécie pas, car cela à tendance à alourdir la souris et à gonfler le prix là ou un bon plastic n'a pas besoin de substituts plus onéreux. J'ai dans l'idée que si on veut craner avec sa souris par le biais de matériaux "nobles", la fibre de carbone est une excellente candidate qui pourrait alléger la souris tout en la rigidifiant. M'enfin... Est ce vraiment utile?

PS : Si vous avez des souris qui se sont usés prématurément ou d'une façon anormale/surprenante, n'hésitez pas à poster des photographies dans les commentaires tout en indiquant les références du modèle. Indiquez moi aussi leur fréquence d'utilisation et la durée depuis laquelle le mulot est en votre possession au mois près. Je sélectionnerais certaines photographies pour en faire un diaporama "école" pour illustrer les usures récurrentes de certains modèles de souris. Merci par avance!


 

II.3/ Le poids : Quel est le poids idéal d'une souris?

Il existe deux types de souris, celles qui ont un poids fixe et celles qui peuvent être lestés, celles qui ont un poids fixe auront tendance à être moins chères et bien équilibrés tandis que celles qui disposent de poids sont souvent chères et se voient déséquilibrés quand on décide l'alourdir sa souris.

Vous l'aurez compris d'entrée de jeu, je parle d'équilibrage de souris et il faut être très attentif à ce point SURTOUT si vous décollez souvent votre souris de la table, il n'y a rien de plus pénible qu'une souris qui penche. Ce phénomène s'observe surtout au niveau du cul de la souris, on va appeler ces souris les "Nikki Minaj" et elles sont légion! Après si vous votre mulot ne survole jamais le tapis, faire attention à ce critère n'est clairement pas important pour vous. Par contre ceux qui comme moi font planer leur souris à longueur de journée voici le test à effectuer dès votre premier contact avec la souris :

Empoignez votre rongeur de façon naturelle en exerçant un minimum de force sur les doigts pour tenir votre souris et levez là, elle doit rester parfaitement horizontale, si c'est le cas BRAVO vous disposez d'une souris parfaitement équilibrée pour votre prise en main 🙂

poidsmx500Si ce n'est pas le cas et que vous décollez souvent votre souris de la table, je vous conseille très fortement d'utiliser votre droit de rétractation pour récupérer vos euros et tenter de trouver une souris qui ne soit pas une "Nikki Minaj" 😀 Si c'est trop tard, il reste leboncoin ou peut être démonter la souris pour voir s'il n'y a pas un poids à la con à l'intérieur de la souris qui la déséquilibre, comme c'était le cas pour la série des Logitech MX500 qui une fois amputés de leur appendice devenaient des exemples d'équilibre. ------------------------>>>

Mais quel est alors le poids idéal pour une souris à poids fixe?

Le poids idéal va dépendre de votre usage avant tout, si les joueurs de FPS ont trouvé un consensus pour s'accorder sur le fait qu'une souris ne doit pas dépasser environ 110g voir parfois être un poil plus légère, pour les autres utilisations c'est vrai qu'il n'y a aucune règle. Les joueurs acharnés de FPS ont donc tendance à s'équiper de souris oscillants entre 80 et 110 grammes, pour les autres je vous conseille de ne pas dépasser les 135 grammes ce qui ne vous pèsera pas excessivement au bout du bras quand vous devrez faire de vives accélérations.

Une question que beaucoup de joueurs se posent à propos du poids de la souris et qui n'a que "trop peu de bonnes" réponses et ce peu importe les forums :

Est ce que 15g de différence sur une souris entre 105g et 120g vont vraiment nuire dans les FPS?

Si vous jouez en low-sensi il est très probable que vous ressentiez un impact négatif mais il ne faut pas oublier que la prise en main peut vous autoriser une plus grande tolérance vis à vis du poids. Ainsi une souris qu'on saisit très bien peut être un peu plus lourde qu'une autre qu'on à du mal à garder dans la main. Je prends mon exemple, j'ai une g502 que je trouve trop lourde pour les fps nerveux (121g) cependant elle se greffe littéralement dans ma main et j'arrive à l'apprécier même à Quake ou CS. Depuis quelques semaines je l'ai moddé et j'ai réussi à faire descendre son poids de 121g à 107 grammes et je vous garantis que l'impact de ce régime se fait ressentir, il faut moins de pression sur les doigts pour tenir la souris et il en résulte une prise en main plus décontractée, moins crispée donc, ce qui rends de la souplesse à la mains toute entière et favorise la précision.


__/!\ ATTENTION /!\____ Quand je parle du poids des souris c'est SANS LE CÂBLE!! ____/!\ ATTENTION /!\__



 
MCB43708_rat_7_mb_C

Parlons maintenant des souris lestables, je vais de suite me faire des ennemis en disant que la R.A.T.7 et la majorité de ses cousines sont des calamités en terme de lestage... C'est vraiment l'exemple école pour montrer comment des souris sont des attrapes pigeons... Déjà la souris pèse une tonne, 150g à vide et 180g lestée!!!! Vive les tendinites au coude et à l'épaule si vous jouez vraiment intensivement et en basse-sensi... Je ne vais pas vous faire un dessin, ce n'est pas une souris pour les FPS (contrairement à ce qu'elle prétends...) et ceux qui s'en servent pour du CS ou UT/Quake ont juste une précision "moyenne", n'ayant pas encore franchis le cap de compréhension qui consiste à prendre conscience qu'en diminuant la sensibilité on gagne en précision et qu'une souris aussi lourde est une tare pour enchainer les HS (sans parler de son capteur foireux). Enfin disons que aimez jouer avec un fer à repasser et que vous décidez de lester votre souris, tous les poids que vous allez monter sont à l'arrière et vont la déséquilibrer totalement. C'est très clairement le cas de Nikki qui se fait poser des implants pour gonfler son fesseps!! Après si on la sort du contexte des FPS dynamiques, cette souris peut être très sympa pour d'autres jeux qui ne nécessitent pas beaucoup de précision 🙂 (Myst, Need for Speed, Assassins Creed, WOW, Goat Simulator etc...) Ou alors vraiment des FPS solo en mode tranquille sans la brusquer. Pour tous ceux qui d'ores et déjà ont envi de me jeter leur fer à repasser en pleine tête pour me montrer qu'ils sont plus précis que ce que je prétends, rendez vous sur les forums spécialisés (pas JVC ou clubic mais plus OCN ou ESR) pour voir que cette souris est vraiment déconseillée par la totalité des joueurs de FPS expérimentés.

07904489-photo-logitech-g502-poids-2
 
D'autres constructeurs ont toutefois compris qu'il ne fallait pas déséquilibrer la souris en la lestant et ainsi les poids se retrouvent à peu près au centre de la souris. D'autres plus malins encore, ont compris que selon la prise en main le centre de gravité ne sera pas le même d'un joueur à l'autre et proposent un système de poids qui permet de placer les poids à différents endroits pour équilibrer la souris tout en la lestant. C'est le cas de la G502 sous laquelle il est possible de placer les poids de moultes façons. Ce système est vraiment très sympa pour ceux qui ne sont pas des harcoregamers fana de FPS pour qui la quasi totalité des souris lestables sont "une blague" car même à vide elles sont déjà trop lourdes.

En conclusion : Si vous êtes un joueur tranquille un peu polyvalent sans descendre la sensibilité pour chercher à gagner en précision, le poids est une affaire de goûts et même une souris lourde ou mal équilibrée peut faire votre bonheur. Par contre si vous êtes dans le genre brute épaisse à enchainer les parties de jeux compétitifs, il vous faudra une souris équilibrée et suffisamment légère pour ne pas devenir un handicap.


 

II.4/ Filaire ou Wireless

Idéalement le fil d'une souris doit être bien souple et placé assez haut sur la souris, histoire de ne pas venir frotter contre le tapis (surtout si vous avez un tapis rigide granuleux qui risque d'atomiser l'éventuelle gaine). Parlons de la gaine justement, C'EST UN BULLSHIT MARKETING!!! Qui à déjà pété son câble non gainé sur sa souris?!?!? Une recherche sur Google permet de s'en faire une idée : Quasiment personne! Les rares qui ont cassés leurs câbles ont vraiment fait une bêtise et ne critiquent jamais la qualité du câble. De plus la gaine à souvent tendance à rendre le câble plus lourd et rigide, à s'effilocher, ou éventuellement justifier un prix plus élevé. Le seul cas où la gaine serait tolérable c'est sur un câble ultra-fin et ultra souple qu'il conviendrait de renforcer car celui-ci ne pourrait s'en passer et la combinaison gaine/câble fin fournirait une souplesse hors norme histoire ne ne jamais gêner les mouvements, ce qui n'est quasiment jamais le cas... Je ne sais pas pour vous, mais la quasi totalité des souris que j'ai eu et qui étaient gainés, à part le coté esthétique, elles n'avaient aucun avantage par rapport à un câble conventionnel.
Après ne reculez pas à l'achat d'une souris juste parce que celle ci est gainée. Si celle ci vous gêne, un rapide et adroit coup de cutter vous débarrassera de cette peau inutile.


 
II.5/ Les Boutons

Le nombre de boutons sur la souris est pour beaucoup de joueurs un facteur déterminant et nombreux sont aujourd'hui les joueurs désirant plus de boutons que le clic droit et gauche. Si certains se content de deux autres boutons sous le pouce bien pratiques, d'autres en veulent encore plus et idéalement programmables. En faisant le bilan des types de souris trois familles de souris se dégagent :

  • Les souris standards : Elles ont dans la plupart des cas deux boutons utilisables en plus du clic gauche/droit et situés sous le pouce, ou un de chaque coté de la souris, ou deux de chaque coté sur les souris ambidextres mais c'est toujours dans le but de venir se placer sous le pouce. Ce sont généralement les souris des férus de FPS compétitifs, mais ce sont aussi les souris dites "standards" et sans aucun doute les plus répandues.

2boutmouse

  • Les souris riches en boutons : Généralement elles ont entre 6 et 10 boutons réparties de façon diverses et certains constructeurs sont très inventifs quand à proposer des boutons originaux comme les "ailerons" de la roccat Tyon pour ne citer qu'elle. On trouve aussi le bouton "sniper" sous l'extrémité du pouce qui vient se rajouter aux deux autres boutons présents sur le coté ou encore des boutons sur le cotés des clics gauche et droits. Ce n'est pas forcément gadget et certains jeux très gourmands en boutons comme Battlefield ou Crysis gagnent vraiment en jouabilité avec des accès plus aisés au multiples fonctions de la nano armure par exemple ou les fonctions spéciales de armes. Pour les autres types de jeu par contre leur intérêt est très limité mis à part les MMO/MOBA.

10bmouse

  • Les souris typés MMO : Ce sont des souris avec de véritables claviers sous le pouce et comme leur nom l'indique elles sont principalement conçues pour les joueurs qui ont 10 000 sorts à mapper ou qui utilisent en masse les macros. Certaines d'entre elles comme la corsair Scimitar ou la Roccat Nyth proposent des options originales comme le fait de pouvoir faire glisser ce pavé à l'endroit ou on le souhaite sous le pouce ou carrément faire un mappage perso des touches fournis avec la souris.

mmobout
Comment doivent être les touches dans l'idéal?

Elles doivent être mécaniques pour supporter un maximum d'activations, avoir un bon retour de touche afin d'être réactives même en cas de spam effréné et ne doivent pas avoir de jeu ce qui peut nuire à leur activation. C'est surtout le cas des boutons sous le pouce qui sont aujourd'hui très utilisés. Il faut aussi qu'ils ne soient pas trop petits et bien placés pour tomber naturellement sous le pouce. Mais attention, ces boutons ne doivent pas non plus gêner la prise en main de la souris car le pouce doit pouvoir saisir fermement la souris quand on la bouge vite histoire qu'elle ne vous échappe pas des mains. C'est la raison pour laquelle les souris typés MMO sont assez pénibles à l'usage quand elles sont utilisés avec des jeux dynamiques et même pour certains MMO rapides comme Blade&Soul ou C9 elles deviennent vite inconfortables. Je vous conseille donc de vous orienter vers des souris riches en boutons mais qui laissent la possibilité au pouce de reposer sur la coque de la souris et non pas sur un bouton. On peut citer toutefois la NagaHex qui est une évolution de la Naga classique qui à justement tenu compte de ce problème en réduisant le nombre de boutons par rapport à sa grande sœur afin de laisser un place au centre des touches (qui sont devenues mécaniques au passage) pour mieux la saisir. La diminution du nombre de touches à toutefois orienté cette souris vers un autre public que sont les joueurs de MOBA.


 
II.6/ Les MicroSwitch

2579750_1_1394012540

 

Les MicroSwitchs sont ces petits mécanismes cachés sous les boutons des souris qui produisent ce "clic" si caractéristique. La quasi totalité d'entre eux sont des Omron, ensuite on trouve des Huano (particulièrement utilisés par Zowie) ainsi que les Kailh et les TTC. Question qualité la tendance irait à dire que les Omron et les Huano sont ce qui se fait de mieux. Quand aux TTC ce sont des switch plus cheap qu'on trouve dans certaines souris notamment de la marque razer et les Kailh dans des souris bon marché. Voici quelques références de microswitch :

 

  • Omron D2FC-3M (3M)

huano

  • Omron D2FC-F-7N (5M)
  • Omron Japan D2F-01F-T (10M)
  • Omron D2F-D2FC-F-7N(MS) (10M)
  • Omron D2FC-F-7N(10M) (10M)
  • Omron D2F-01F/-T (10M)
  • Omron D2FC-G-7S (10M)
  • Huano Black - White point (5M) < Yellow (8M) < Pink & Blue(10M) - Red (?)
  • Huano Blue - silver point (20M)

huanobluefull

  • Kailh MI126703DXX (1M)
  • Kailh MI126603D01 (2M)
  • Kailh MI126703D06 (3M)
  • Kailh MI126703D28 (5M)
  • TTC White top (?)

 
 
 

Les MicroSwitch ont des durées de vie assez variables, entre 1 million et 20 millions d'activations, quand ceux-ci commencent à fatiguer ils ont tendance à double-cliquer ou bien ils ne s'activent plus. Certaines souris fabriqués avec mauvaise qualité du plastique, auront tendance à se creuser sous le bouton au niveau du petit interrupteur au sommet du switch, pour régler ce problème il convient de mettre une tout petite goûte de SuperGlue dans le sillon creusé pour le reboucher, attendre que la colle sèche puis remonter la souris.

/!\ REMARQUE /!\ Si vos microswitch commencent à déconner et que vous êtes un minimum bricoleur, il est très facile de les remplacer! Si vous souhaitez conserver votre souris, envisagez donc la réparation plutôt que de la balancer à la benne...

Je me suis récemment procuré une souris qui permet de changer les switchs facilement afin de vous faire un bilan sur ces différents switch mais pour lors je vous demanderais un peu de patience car je ne les ai pas encore reçu et je compléterais ce chapitre dès que j'aurais expérimenté en profondeur ces variantes pour ne pas vous pondre un avis à la va vite.

 

Un autre aspect de ces switch est leur temps de réponse appelé aussi "button lag" et toutes les souris ne sont pas égales dans ce domaine. Il y a globalement 3 groupes de souris :

  • Les lentes : Leur temps de réponse est supérieur à la moyenne des souris gamer pouvant engendrer une latence de quelques images
  • Les standards : Leur temps de réponse se situe dans la moyenne et elles sont très bien pour du jeu sur moniteur à 60Hz
  • Les rapides : Leur temps de réponse très bas assure une réactivité optimale les rendant idéales pour les écrans supérieurs à 100Hz.

Il faut toutefois pondérer ces observations, en effet les réflexes humains se situent entre 200ms et 250ms et une différence de 10ms ou 15ms sera quasi totalement imperceptible par nos corps mortels, surtout si vous prenez en compte le ping inhérent au jeu en ligne et quelques micro variations ne vont pas changer la donne. Toutefois si on peut grappiller quelques millisecondes ici et là pourquoi s'en priver? Surtout si on cumule cela à un écran réactif, un tick serveur élevé et un bon ping. Mais bon... là on chipote vraiment!! J'ai trouvé sur un site asiatique un tableau comparatif de différentes souris où il est comparé leur "button lag" et je vous poste ici le résumé de ce test.
 
buttonlag

Je tiens à préciser une dernière chose, bien que j'ai mis tout ce qui concerne le "button lag" dans la partie "microswitch" ce ne sont pas eux les responsables de la réactivité des touches mais bel et bien la microélectronique de la souris. Le choix des microswitch va donc uniquement impacter la sensation perçue qui est une préférence personnelle ainsi que leur durée de vie estimée. Je trouvais ça juste plus cohérent vis à vis de l'ensemble de l'article de faire cette parenthèse ici comme ça nous en avons fini avec les boutons.


 

II.7/ La Molette

 

La molette est un élément important de la souris et trop nombreux sont encore les constructeurs qui n'accordent pas assez d'attention à l'élaboration de celle-ci, on se retrouve alors avec des molettes au mieux passables, et au pire en partie inutilisables.

Tout d'abord comment fonctionne une molette?

La molette est composée d'une roue, très souvent en acrylic (plastique transparent ou opaque) pouvant être recouverte d'un grip de confort pour améliorer son adhérence aux doigts. Pour créer la sensation de "dentelure" lors de la rotation de celle-ci, on trouve deux type de mécanismes : soit une petite tige métallique viens frotter à l'intérieur de la roulette qui est alors dentelée, soit une des extrémité de l'axe de la roulette est munie d'un disque dentelée qui lui aussi viens frotter contre un petit onglet en métal. Pour capter les rotations de la roulette deux types de mécanismes se partagent 99% du marché :
molettemeca

 

 

 

  • Les molettes mécaniques : Un potentiomètre se situant à l'extrémité de l'axe de la souris va faire office de capteur pour enregistrer les rotations. Lorsque votre molette déconne c'est très souvent due à la tige/onglet de métal qui est tordue, soit un potentiomètre défaillant (souvent encrassé).

 

 

 

moletteoptique

 

 

  • Les molettes optiques : La roulette bénéficie de "rayons" comme une roue de vélo, à travers laquelle une LED envoi de la lumière au capteur à l'opposé de la roulette. Quand un rayon passe devant la lumière émise par la LED le capteur remarque qu'il ne reçoit plus de lumière ce qui lui permet de détecter une rotation ainsi que son sens. Sur l'illustration on voit les rayons et la LED au premier plan, le capteur quand à lui est de l'autre coté.

 

 

A mon sens le meilleur de ces deux mécanismes reste l'optique car il est incomparablement plus endurant, le potentiomètre quand à lui fatigue avec les années et le remplacer, ou le nettoyer, est un travail d'orfèvre. Si votre molette optique déconne, enlevez tous les poils qui se sont enroulés autour de l'axe car certains peuvent gêner le capteur et c'est reparti pour un tour!

 

corbusierwheeldemomodel_2_550 Petite parenthèse sur la molette débrayable de Logitech qui mérite d'être mentionnée, c'est la Rolls Royce des molettes! En plus d'être cliquable latéralement, celle-ci offre deux modes de rotation : La libre et la crantée. Un bouton situé derrière la molette permet de passer d'un mode à l'autre. Il est assez raid mais à ma surprise endurant, je ne l'ai pour l'instant pas cassé ce qui est un bon point! Le mode libre est le Sait Graal pour la navigation internet, le mode cranté pour les jeux. Attention, cette molette est une drogue à l'accoutumance immédiate, y gouter c'est l'adopter!! Technologie breveté Logitech, vous ne pourrez donc pas la trouver sur d'autres marques de souris. Commercialement c'est un coup de maitre, bon nombre de personnes ne peuvent plus abandonner logitech car ne pouvant plus se séparer de cette option. Le seul défaut de cette molette serait pour moi le clic central, trop raid à mon goût.

 

Comment doit être une molette?

 

Celle ci doit avoir des crans bien équilibrés, ni trop durs ni trop tendres et à chaque passage de cran doivent s'activer d'une unique action. Ainsi vous pouvez par exemple changer d'armes une par une sans vous perdre dans votre attirail. Elle doit aussi être facilement cliquable sans engendrer la moindre rotation. Pour finir son motif et sa texture doit favoriser l'adhérence afin de ne pas glisser sur celle ci. Par exemple la molette de l'excellente G502 est métallique et glissante... quel dommage! Heureusement qu'en bidouillant sa souris on peut remplacer celle-ci par la molette d'une de ces grandes soeurs qui elles disposent d'un grip 🙂 Le rétroéclairage d'une molette n'a aucune utilité pratique mais seulement esthétique.

Voici une petit compilation de quelques molettes de souris pour vous donner une idée de ce que l'on peut rencontrer :


II.8/ Les Patins

Considérez les patins comme un plus, mais ils ne doivent vraiment pas être ce qui va rendre le choix d'un souris rédhibitoires. Ceux si sont facilement remplaçables pour un coût modeste pour peu qu'on passe ebay à condition d'être un peu patient. Vous pouvez aussi adapter les patins de n'importe quel souris sur la votre moyennant un petit coup de lime, c'est le prix à payer pour avoir la meilleure des glisses. Prévilègiez des patins arrondis ni trop grands, ni trop petits, l'idée faussement reçue est que plus les patins sont grands mieux c'est or ce n'est pas vrai. Plus il y a une grande surface de frottement, plus la souris risque de résister pendant son déplacement et cela se vérifie bien plus sur les surfaces rigides que sur les tapis tissus. Après il faut considérer l'ensemble patins/tapis de souris à part de la souris, mais si cela fonctionne d'office c'est mieux.

Pour les types de patins il y en a trois :

    Plastiques : C'est la pire qualité, ne sont pas adaptés pour du gaming du fait de leur mauvaise glisse et le fait qu'ils défoncent les surfaces sur lesquels ils sont utilisés
    Teflon (PTFE) : ce sont les patins aujourd'hui standards, souvent de couleur noir ou blanc il en existe de qualité différentes mais globalement leur qualité est semblable. Seul quelqu'un avec un sens critique pointu et très sensible saura différentier les qualités de teflon. Ils s'usent, davantage sur les surfaces rigides que les tapis en tissus et doivent être remplacés de temps en temps. Sur les tapis rigides anticipez bien leur remplacement pour ne pas franchir le seuil critique commencez à dégrader votre tapis car le plastique de celle-ci va venir rayer la surface.
    Céramiques : C'est le nec plus ultra du patin, inusables mais il leur faut une surface adaptée. Le mariage idéal avec ces patins restent les tapis de souris Nova (Overglide/Master et le Nova Killer) mais malheureusement ces tapis sont quasiment introuvables du fait que nova à décidé d'arrêter de s'impliquer sur le segment Gamer. Le coût élevé des patins en céramique à aussi eu raison de cette technologie et il est devenu très difficile de trouver des souris qui en sont équipés. Par contre pour les plus sceptiques, sachez que des patins en céramique sur un tapis nova c'est tout simplement la meilleure glisse constatée à ce jour.

 

II.9/ La puce mémoire

 

Il existe deux types de souris, celles qui ont de la mémoire et celles qui n'en ont pas! En effet si un large majorité des souris n'ont pas de paramètres personnalisables pouvant s'enregistrer à l'intérieur même de la souris, d'autres modèles en sont équipés et cette option peut s'avérer bien sympathique. Voici quels en sont les avantages :

  • Après une réinstallation système votre souris n'a pas besoin d'être reconfigurée étant donné qu'elle porte en son ventre tous vos réglages qu'elle conserve précieusement. Certains constructeurs de souris proposent toutefois de sauvegarder vos profils en ligne pour ne pas les perdre mais une connexion internet est nécessaire pour les récupérer, sinon il faut sauvegarder ces réglages manuellement.
  • Vous pouvez transférer votre souris d'un PC à un autre sans avoir besoin de réinstaller quoi que ce soit et retrouver immédiatement vos réglages, c'est pratiques quand vous jouez sur PC fixe à la maison par exemple et sur votre ordinateur portable quand vous êtes en déplacement.
  • Après configuration de votre souris, vous pouvez vous passer du logiciel qui sert au paramétrage et ainsi économiser les ressources de votre machine ou tout simplement éviter les conflits éventuels avec d'autres logiciels. Cet aspect n'est vraiment pas à négliger, car pour peu que vous ayez comme moi un gamepad Razer qui utilise "Synapse" le logiciel commun à tous leurs périphériques il n'y a pas de risque que le logiciel de votre souris Asus Gladius refuse de se lancer comme c'est le cas chez moi... Une fois synapse désinstallé plus aucun problème pour la souris Asus mais le gamepad lui n'ayant pas de puce mémoire devient inutilisable... Heureusement que la Gladius dispose d'une puce mémoire qui me permet donc de me passer de son logiciel!

Dans les points négatifs, IL N'Y EN A PAS si ce n'est que le constructeur de la souris peut décider de vous facturer très amèrement une option qui ne lui coute quasiment rien. Si vous avez plusieurs souris et leurs logiciels ou des gamepads ou si tout simplement vous voulez économiser les ressources de votre système je vous conseille vraiment de tenir compte de la présence d'une puce mémoire à l'intérieur de votre souris, c'est un PLUS+ digne d'intérêt qui mérite votre attention.


 

II.10/ Les Options kikou

 

Mionix QG battements cardiaques ou la rival 700 qui vibre...

 



 

III - LE CAPTEUR

"Laser ou optique??" C'est LA question que l'on voit partout mais qui repose sur un barbarisme auquel que trop peu d'entre nous apportent une réponse claire et ce même sur les forums les plus spécialisés, par conséquent la confusion demeure...

III.1/ Les thermes techniques

Avant de s'attaquer à la partie la plus sensible de la souris qu'est son capteur, il convient dans un premier temps de maitriser tous les termes suscéptibles d'aider à la compréhension :

- LOD (Lift-Off Distance) : C'est la distance à laquelle le capteur est capable de repérer la table. En pratique, plus celle-ci est grande, plus on doit soulever la souris pour qu'elle arrête de bouger à l'écran. Si pour les joueurs High-sens ce facteur est secondaire, pour les joueurs med/low-sens ce facteur est primordial si on vient à décoller la souris souvent pour la reposer. Il n'y a rien de plus horrible qu'une souris qui continue son tracking en l'air alors qu'on tente de la replacer, pour un grand nombre de joueurs c'est un facteur rédhibitoire. On estime qu'un LOD acceptable est inférieur à 3mm, un bon LOD inférieur à 1mm et un LOD parfait de l'ordre du demi millimètre. Si votre souris à un LOD catastrophique il existe un tip maison pouvant vous aider à réduire cette distance. Munissez vous d'un morceau de scotch blanc translucide (et non transparent) et collez le sur le capteur de votre souris.
sensor

- MCU (Microcontroller Unit) : C'est le microprocesseur interne à votre souris qui se charge d'analyser les donnés qui les sont transmises par la caméra (capteur) qui enregistre les déplacement de la souris. Habituellement la fréquence de travail de ce processeur est ultra rapide, beaucoup plus que la transmission des donnés de position envoyés à votre ordinateur (polling rate), celui-ci gère dans la plupart des cas de 4000 à 12 000 clichés par seconde qui lui sont envoyés par le capteur (les FPS internes de la souris) Sur overclock.net on peut trouver une liste des MCU utilisés dans les souris gamer. On peut du coup se rendre compte que deux souris disposant du même capteur comme l'Asus Gladius et la Deathadder 3.5G peuvent avoir un MCU différent, cependant il est très difficile de savoir si le MCU d'une souris est plus performant qu'un autre car personne ne s'est suffisamment intéressé au sujet pour mettre en place une méthode pertinente de test afin de faire une comparaison. Toutefois s'il y a des MCU différents, on peut supposer qu'ils ont des caractéristiques différentes et des résultats qui peuvent être sensiblement différents.
g402mcu

- L'accélération : Qu'elle soit positive ou négative, linéaire ou non, l'accélération va tenir compte de la vitesse à laquelle vous bougez votre souris pour amplifier la distance parcourue à l'écran par votre curseur. Certains y trouvent un grand confort tandis que d'autres y trouvent une source d'imprécision (surtout certains joueurs de FPS) qui passé un certain temps de jeu peuvent devenir totalement hérmetiques à cette technologie qu'ils jugent peu naturelle et perturbante surtout si elle n'est pas linéaire. Outre le fait que windows à ses propres algorithmes d'accélération qui ont évolué avec le temps, votre souris peut en avoir encore d'autres, et souvent leur valeurs et le type d'accélération est obscure... Voici déjà pour vos donner une idée l'accélération de windows et un petit comparatif de celle-ci avant et après windows 7.

71f67792_xpmousecircles

  • Avant windows 7 l'accélération était un peu particulière et avait tendance à déporter la souris de plus en plus par rapport à la position idéale qu'elle devrait avoir.

 
 
2adfb34d_7mousecircles

  • Après windows 7 ce fut corrigé mais on voit toujours que l'accélération à tendance à fausser la position à laquelle devrait se trouver le pointeur. Vous remarquerez que le curseur se déplace lentement...

 

Le problème de certaines souris c'est que cette accélération ne peut être désactivée car elle est implanté à la source au niveau hardware et qu'on ne sait rien du comportement de celle-ci. D'une marque à l'autre et d'une génération de souris à l'autre on peut alors avoir des rendus différents pouvant nuire très significativement à nos habitudes prises pendant des années de jeu. C'est en particulier le cas des souris laser qui peu importe le capteur vont intégrer une accélération, et aussi faible soit-elle cela peut être vraiment très déstabilisant. Si on souhaite un accélération, la meilleure façon est toujours d'avoir un capteur qui en est dénué et configurer soit même celle que l'on désire pour retrouver ces réglages d'une souris à l'autre, d'un système d'exploitation à l'autre et d'un jeu à l'autre.

- Angle Snaping, Prédiction, Drift Control, Path Correction : Tous ces thermes désignent la même chose, c'est les mouvements liés aux variations angulaires de la souris qui peuvent rendre celle-ci imprécise. Pour rapidement vous illustrer ce phénomène, faites effectuer une rotation angulaire à votre souris avec pour son centre de symétrie le capteur. Ce mouvement de rotation est assez mal géré par votre souris comme vous pouvez le constatez en suivant du regarde votre pointeur à l'écran, alors imaginez combiner ce mouvement avec un déplacement latéral, c'est ce qui arrive tout le temps car votre souris ne reste jamais parfaitement perpendiculaire à la table. L'angle variant donc, ceci aura une incidence sur la distance parcourue par la souris et la direction du mouvement. Voici une illustration comparant la trajectoire effectuée horizontalement par une souris sans prédiction et avec.
angle
A la base l'idée semble toutefois intéressante mais l'interprétation de votre souris de ce qui est un mouvement "parasite" de ce qui n'est pas est absolument défaillante... Voici un petit schéma explicatif que nous allons commenter pour comprendre l'effet pervers qui en résulte :

no-drift

 

Imaginez que vous cherchiez à faire un HeadShot et que pour toucher votre cible vous devez déplacer votre viseur à droite ou à gauche tout en y joignant une très légère rectification verticale pour ne pas tirer au dessus ou en dessous, votre souris avec une correction de l'AngleSnaping va interpréter cette rectification comme "erreur" et votre déplacement de souris sera alors parfaitement horizontale vous faisant rater votre cible...

 
 
 

- Le Polling Rate : C'est la fréquence des donnés de position envoyés par votre souris à votre ordinateur. Traditionnellement une souris à actualise sa position 125 fois par secondes soit 125Hz (une fois toutes les 8 millisecondes), ce qui est suffisant pour la quasi totalité des jeux hormis les FPS compétitifs qui nécessitent un maximum de réactivité. Il est alors conseillé de calibrer sa souris sur 500Hz qui est le compromis idéal entre la réactivité (une actualisation de position toutes les 2 millisecondes) et une consommation moindre en CPU. La fréquence de 1000Hz quand à elle est très souvent inutile car soyons pragmatiques, aucun être humain n'est capable de faire la différence entre une réactivité de 2ms vs 1ms... Toutefois en 500Hz le microstutter sur certains capteur peut se faire sentir (la définition de ce phénomène est expliqué juste en dessous) mais il faut vraiment être un joueur très rigoureux et sensible pour s'en rendre compte. Passez en 1000Hz va alors gommer dans une très large mesure cet effet mais une fois de plus, 500Hz même pour du FPS compétitif suffit dans la quasi totalité des cas.

- Le Microstutter : C'est une sorte de Lag de position susceptible de se manifester sur certaines souris qui dont le MCU et le capteur ne sont pas parfaitement synchrones ce qui produits de légers manquements dans le tracking de la souris. Cet effet est quasi imperceptible quand il se produit, toutefois quand il est perceptible, passer votre souris en 1000Hz le réduit drastiquement. Voici une illustration du phénomène trouvé sur le site BlurBusters :
mouse-125vs500vs1000

- FPS
- Le décrochage
- Le Jitter/Ripple
- Interpolation
- IPS
- Raw Input
- Yaw/Pitch


    III.1/ La technologie Optique Laser vs Optique LED

Commençons par définir ce qu'est une souris optique : "C'est une souris qui utilise la lumière comme vecteur pour suivre les mouvements". Par conséquent qu'elle utilise une "diode électroluminescente" (LED) ou une "diode laser" pour éclairer la surface qu'il convient de photographier, l'une comme l'autre sont des souris optiques.

 

laseroptique

 

Le premier schéma à droite illustre le fonctionnement d'une souris optique à LED et le second une souris optique laser. Ces deux technologies sont très proches mais un élément fondamental les sépare :

 

  • La souris optique à LED éclaire la surface par sa LED et le capteur sera percuté par des rayons de lumière réflechis par la surface mais non aligné avec la LED. L'intensité lumineuse est alors assez faible mais suffisante pour "cartographier" la surface. Une surface parfaitement plane comme du verre va refleter la lumière avec le même angle que le rayon incident, du coup le capteur ne recevra aucune lumière et la souris ne fonctionnera pas.

 

  • La souris optique laser quand à elle émet un rayon lumineux très puissant qui va se refléter sur la surface pour arriver directement au capteur, contrairement à la souris à LED on est en présence ici de rayons lumières "directes" et de surcroit beaucoup plus lumineux révélant ainsi bien mieux les aspérités de la surface qu'il convient de suivre.

 

 

Pour la suite de l'explication il convient dès maintenant de distinguer deux notions fondamentales pour ne pas s'embrouiller et différentier la "résolution" d'une souris qui se mesure en DPI/PPP, de la "précision" de celle ci. La résolution d'une souris c'est donc la quantité de "Pixels Par Pouce" (PPP ou en anglais "Dot Per Inches" = DPI) que le capteur optique est capable d'enregistrer pour ensuite envoyer cette information "à la puce" de la souris qui va analyser les données. Une fois les informations traitées, la souris les envoie à l'ordinateur pour indiquer plus ou moins fidèlement les mouvements de la souris, c'est ce qu'on appelle la "précision". La précision est donc le résultat de plusieurs composantes qui reposent entre autres sur la "résolution" du capteur mais aussi sur le traitement des clichés réalisés par la souris. Par exemple ce qui fit le succès de la souris Microsoft Intellimouse Explorer 3.0 c'est certes son capteur MLT04 mais aussi le technologie Intellimouse embarquée dans sa puce qui se charge d'analyser les mouvements. Tout ça pour en venir au fait : Ce n'est pas parce que votre souris à une très haute valeur en DPI qu'elle est plus précise qu'une souris qui en à moins, son capteur à juste une meilleure résolution.

Et c'est là qu'on va enfin comprendre le pourquoi du comment de la "faiblesse" des souris laser, car bien que dotés d'un meilleur capteur, les informations sont plus complexes à analyser surtout quand on monte en DPI, la souris commence donc à faire des approximations ici et là pour dans le pire des cas planter et "décrocher" ce qui n'est absolument pas tolérable. Sur les premières générations de souris laser c'était absolument catastrophique mais force est de constater qu'avec le temps les industriels ont bien planché et il n'y a plus que quelques joueurs qui peuvent mettre en défaut les souris laser. Toutefois même si cette technologie fonctionne de mieux en mieux, elle accuse certains défauts dans la conception même comme l'accélération présente sur TOUTES les souris laser nuisant à leur précision. Bref, la technologie optique laser est bonne, mais trop complexe car se voulant plus précise et plus assistée que le capteur optique LED qui lui se contente de restituer les informations qu'on va appeler "brutes" (même si en réalités ce n'est pas si simple...).

Voilà, dans ce monde bipolaire des souris vous comprenez peut être un peu mieux les différences qui peuvent les séparer sans forcément rentrer dans l'ingénieurie et pourquoi les souris optiques ont la côte auprès des joueurs. Le choix au final entre LED et Laser est assez simple, optez pour une souris optique à LED 🙂 ... WTF?!?! ... Si seulement on pouvait conclure comme ça, tout serait tellement plus simple pour tout le monde! Malheureusement il existe très bien de mauvais capteur optiques et de bons capteurs laser qui peuvent même utiliser des variantes technologiques sensiblement différentes"


    II.2/ La Qualité du capteur

Commençons par les bons capteurs optiques laser, comment les repérer? J'en sais rien... Pour la simple et bonne raison que comme je l'ai dit précédemment, leur accélération (et éventuellement leur prédiction) est pour ma part intolérable car elle va imaginer des mouvements qui n'existent pas pour soit disant "vous corriger" rendant la visée moins bonne qu'avec une optique LED se contenant des donnés brutes. Alors certes les souris optiques à LED vont retranscrire vos "erreurs" à l'écran comme un tremblement mais comment la souris décide elle que c'est une erreur et se permet elle de vous corriger?

Passons aux souris optiques, il faut savoir que l'avantage des capteurs optiques sur les laser est avant tout pécunier, ils coutent bien moins cher. Par conséquent une très grande majorité d'entre eux sont de mauvaise qualité, comme tous ceux sur les souris "à pas cher" sous la barre des 15€ (peut être y a t'il des excéptions?) Le seul moyen reste donc d'identifier quel type de capteur équipe la souris que l'on convoite. C'est à partir d'ici que ce sera à vous de bosser pour trouver votre souris.

BlueTrack, V-Track, DarkField, DualLaser, 4G Laser/Optique ces technologies ont peut être déjà attiré votre attention avec leurs avantages mais pourquoi ont elles une visibilité si limitée?!?! Sont-elles mauvaises pour le Gaming?!? Non elles ne sont pas mauvaises et dans la majorité des cas elles font même mieux que les capteurs traditionnels qu'elles soient laser ou à LED. C'est surtout une question d'argent, de marketing et de brevet qui empêche ces technologies de se développer bien qu'elles soient très intéressantes. En effet le BlueTrack permet une meilleure compatibilité aux surfaces ainsi que le darkfield qui restent des souris optiques à LED, le V-Track est une technologie à LED avec un faisceau vertical qui se vente d'être compatible avec toutes les surfaces et les souris dual capteur laser/laser ou optique/laser ont aussi bien des avantages quand on accepte d'ouvrir le protefeuille bien large car double capteur veut dire double composants donc forcément ce sont des produits onéreux.

Comme il est assez difficile de trouver des informations exactes sur ces technologies, on doit bien souvent se contenter des caractéristiques des constructeurs ou des rares sites qui ont testés ces produits souvent de façon... dilettante 🙂 Néanmoins je vans vous vous donner les informations que j'ai trouvé à leur sujet :

 

  • BlueTrack : Technologie breveté par Microsoft ayant pour principale différence avec une souris à LED classique d'utiliser une LED bleu qui selon microsoft permet de bien mieux différentier les aspérités des surfaces qu'avec une lumière rouge. De plus le capteur est combiné avec une lentille "grand angle" fournissant des images d'une superficie plus grande et plus nettes. De plus comme l'illustre l'image, le capteur est positionné ici comme dans une souris laser, à savoir en suivant le reflet de la lumière de la LED qui se reflète avec un angle reflechi égale à l'angle incident. Coté accélération et vitesse de tracking, il semblerait que certains capteurs comme celui de la Sidewinder X8 supportent 75g d'accélération et 4 m/s avant de décrocher (ce qui en fait un capteur très intéressant!!) là ou les modèles office plafonnent à 1,5 m/s
  •  

  • DarkField : Technologie breveté par Logitech sur une base de souris laser qui est capable de cartographier les surfaces sur un plan "microscopique" pouvant ainsi permettre une compatibilité accrue avec les surfaces notamment le verre. Logitech reste très évasif quand aux performances de ce capteur en indiquant qu'il à été conçu pour les professionnels qui doivent parfois utiliser la souris sur des surfaces très variés plutôt qu'aux gamers. Comme toute souris laser ce capteur a aussi une accélération native qu'il est impossible de désactiver.
  •  

  • V-Track : Technologie breveté par a4tech reposant sur une base de souris à LED avec un illumination verticale. Ce serait la technologie "4x4" qui fonctionnerait absolument sur tous les types de surfaces et serait assez tolérante pour le gaming car on trouve des souris dotés de cette technologie justement destinés à ces derniers. D'après des informations attrapés à la volée sur le net, ce capteur supporterait 30g d'accélération et 2 m/s pour le tracking mais rien de concret. (Je suis très curieux sur cette technologie très méconnue, bien qu'ayant des spécifications peut être limite coté contructeur ces souris pourraient être cependant digne d'intérêt, je manque de moyens pour mettre la main dessus et faire un test beaucoup plus complet, peut être à l'avenir!)
  •  

  • 4G dual sensor : Technologie breveté Razer qui combine un capteur optique et un capteur laser afin de profiter des meilleurs aspects de chaque capteur. Cette souris totalement conçue pour les gamers accuse cependant d'une grande complexité de conception qui à tendance à rendre la souris sujette aux pannes à répétition... De plus, les premières versions 4G souffraient d'une accélération positive comme sur tous les capteurs lasers qu'il était impossible de désactiver. Quand on voit le prix de ces doubles capteurs, ces défauts sont juste impardonnables! De plus cette technologie annonce un tracking de 5 m/s mais sur l'imperator qui dispose de ce capteur la souris décroche avant même de passer les 3 m/s ce qui est pas si mal, mais ne tiens toutefois pas les chiffres annoncés... Par conséquent on peut se demander s'il en est de même pour la promesse faite de tenir les 50G à l'accélération?

.1 - L'accélération hardware : En effet toutes les souris laser sans exception utilisent des algorythmes prenant en compte la vitesse de déplacement de la souris influant sur la distance que celle-ci parcours, en clair, si vous bouger lentement votre souris de 5 cm d'un coté ou si vous la bougez vite, à l'écran votre souris finira plus loin lors d'un mouvement rapide... C'est horriblement pas naturel surtout que selon la marque de la souris et son capteur, cette accélération sera différente donc le jour où vous changerez de souris cela peut être le drame car vous allez chambouler vos habitudes acquises pendant des années de gaming. Notez aussi que bien que l'accélération dans les jeux et sous windows se désactive, l'accélération hardware des souris laser ne l'est pas!! Cette technologie écope d'une d'un carte rouge la mettant hors jeu quand on cherche à obtenir une précision parfaite.

          1. EN CONSTRUCTION > Evaluer vos besoins < EN CONSTRUCTION

La prise en main : Il serait trop facile de ranger tous le monde dans 3 cases ou tenter de faire de cases "hybrides" pour y mettre ceux qui ne veulent pas entrer dans les cases pré-établies. La prise en main est très personnelle et il faut vraiment que vous fassiez l'effort de regarder votre main selon les activités que vous avez derrière votre écran pour mieux comprendre votre prise en main. Je vais vous parler de ma prise en main qui est très différentes de bien d'autres :

FPS : j'adopte une prise en main typé palmgrip et selon la forme de la souris elle sera plus ou moins claw grip, donc hybride palm/claw.
Navigation Internet : Je passe littéralement en Fingertip Grip...
Photoshop : J'adopte une prise en main 100% clawgrip

Quel est le constat? Bah selon moi, plus on est en recherche de précision, plus on aura tendance à coller la main à la souris.

L'influence de la souris : En effet selon la forme de celle ci, votre prise en main va différer, même un joueur fingertip grip quand il aura une IE 3.0 en main va tendre à l'empoigner de façon palm grip et cela pourra d'ailleurs lui plaire! Par conséquent je pense que la prise en main n'est pas qu'un facteur personnel mais c'est du 50/50 une partie sera influencé par la souris et une autre par votre préférence personnelle.

La première étape va consister de faire le tour de vos jeux et vous demander ce que votre souris doit IMPERATIVEMENT avoir comme caractéristiques, mais surtout n'entrez pas dans le jeu débile des constructeurs et des bloggueur du dimanche qui classent les souris selon des genre de jeu, c'est juste absurde. Voici les critère que vous devrez définir en priorité :

  • 1/ Combien de boutons ai-je besoin, et comment souhaitez vous qu'ils soient placés? Si possible optez pour une souris avec TOUS LES BOUTONS mécaniques
  • 2/ Symétrique ou anatomique? (Gaucher ou droitier si anatomique)
  • 3/ Des options indispensables?? Style molette débrayable, possibilité de faire des macros ou que sais-je un revêtement soft-touch (doux comme les jambes d'une jeune demoiselle après son rasage 😉 )

Notez cela dans un coin vous en aurez besoin plus tard.

 

  • Comment utilisez vous votre souris?

Le moyen le plus simple pour vos est de sortir votre smartphone ou tout dispositif capable de faire une vidéo, de lancer votre jeu favoris pour faire une très rapide partie genre de 5 minutes. Ensuite regardez cette vidéo, et répondez à ces questions :

  • 4/ Je bouge beaucoup ma souris ou pas? Vite ou lentement?
  • 5/ Est ce qu'il m'arrive de décoller la souris de la table?
  • Fil ou sans Fil??

Les souris sans fil sont généralement plus lourdes, plus chères, à recharger avec une batterie qui vieillit ou des piles à remplacer etc...

En clair, optez pour une souris filaire à moins que vous n'ayez vraiment pas le choix.

Quelques conseils pour les modèles filaires :

          • Un fil souple est à privilégier et de préférence non gainé, les fil qui cassent c'est de la propagande pour ventre tout comme la montée en DPI. Un fil souple vous gênera moins lors des déplacements.
          • Choisissez un fil qui sort le plus haut possible de la surface de la table histoire de ne pas frotter constamment contre le tapis de souris pouvant générer un bruit pénible, voir accrochés avec certains tapis ou défoncer la gaine tressée encore plus rapidement.
          • Ne vous faites pas avoir par l'argument des connecteurs plaqués OR, c'est une fois de plus du marketing.

Il ne faut pas confondre produit cher et qualitatif avec la notion de produit adapté et il est faut de croire qu'un produit honereux est forcément de meilleur qualité et qu'i nous conviendra davantage.
 

Vérifier les clics, boutons et leurs jeu, serrer la souris pour voir si celle-ci craque, si quand on la remue on sent quelque chose qui se ballote à l'intérieur

Salut!
Je suis à la recherche d'une souris disposant d'une dizaine de boutons dont au moins 4 sous le pouce, si possible mécaniques,

MEFIEZ VOUS DES CONTREFACONS!

This entry was posted in Guides, La Config, Périphériques and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire